25 mai 2024
LinkedInFacebookrss

Des champions qui ne manquent pas de souffle !

Les gens de l'Agglo.

Alix Ruello et Hugo Leloup, près d'une piscine de l'Odyssée

Licenciés au club C'Chartres métropole subaqua et membres de la section plongée en apnée du lycée Marceau, Alix Ruello et Hugo Leloup, tous deux âgés de 17 ans, sont les premiers mineurs de l'histoire de la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM) à obtenir un diplôme d'initiateur-entraineur apnée.

Lorsqu'ils sont dans l'eau, ces deux élèves de terminale sont aussi à l'aise que des poissons. Alix pratique la natation depuis l'enfance. C'est en visionnant le film Immersion, réalisé par Benjamin Émeriaud, professeur de la section plongée en apnée du lycée Marceau, qu'elle a découvert ce sport. « J'ai aussitôt ressenti qu'un nouveau défi était à relever », précise-t-elle. Quant à Hugo, qui pratiquait le foot et la course à pied, c'est en effectuant des recherches sur son orientation qu'il a découvert la section. « Je n'avais jamais pratiqué ce sport et j'appréhendais un peu. Finalement, je suis très content de mon choix, car j'ai pu apprendre différentes choses comme gérer mon rythme cardiaque », explique-t-il.

Cohésion de groupe

L'activité subaquatique comporte plusieurs disciplines. Il y a l'apnée statique, qui consiste à rester sous l'eau le plus longtemps possible sans bouger ; l'apnée dynamique, où les adeptes font des parcours de distance ; le hockey subaquatique ; le tir sur cible, qui allie apnée et précision ; et l'immersion libre en profondeur. C'est dans cette dernière discipline qu'ont excellé Alix et Hugo lors du dernier championnat de France subaquatique organisé à Villefranche-sur-Mer. « Je suis arrivé première de la catégorie junior moins de vingt mètres, et Hugo premier de la catégorie junior moins de trente mètres », confie Alix.

Avec entre deux et quatre soirées d'entraînement par semaine à l'Odyssée, et un midi consacré à la musculation, l'organisation pour allier le sport aux autres cours n'est pas toujours facile. « Mais quand on aime, on sait s'organiser ! », sourit Alix.

Ils sont neuf élèves à faire partie de la section. « Un petit groupe, c'est idéal pour se sentir en confiance et en sécurité. C'est tout de même un sport dangereux dans lequel le lien entre coéquipiers est important. Et puis ça crée une vraie cohésion de groupe, on se soutient les uns les autres et on se voit même en dehors des cours. D'ailleurs, on a le projet d'aller à Bali pour y faire de l'apnée, des visites culturelles et des actions écologiques. C'est difficile de faire de l'apnée et d'ignorer l'état de pollution de l'océan. »

Transmettre

Le 17 décembre dernier, Alix et Hugo ont passé et obtenu leur diplôme d'initiateur 1 er stade d'encadrant, lequel leur donne le droit d'animer une séance, par exemple en cas d'absence d'un entraîneur. « J'ai toujours aimé transmettre. Il me semble normal de vouloir à mon tour partager ce que j'ai appris », explique Alix. C'est aussi l'une des principales motivations d'Hugo, qui ajoute : « L'apnée n'est pas simplement un sport pour moi, c'est une source d'épanouissement. La connexion avec l'eau, le défi constant de maîtriser la respiration, tout cela contribue à un bien-être personnel que je souhaite partager avec d'autres passionnés. »

Contact

C'Chartres Métropole Subaqua

Courriel : president@remove-this.scc28.fr

Site : www.scc28.fr