02 février 2023
LinkedInFacebookrss
Responsable
Rejoignez-nous
Chiffres clés
  • 140 000

    habitants

  • 66

    communes

  • 65 216

    actifs

Projet Alimentaire Territorial

Chartres métropole lance l'élaboration de son Projet Alimentaire Territorial (PAT), qui est une des actions du Plan Climat Air Énergie Territorial adopté début 2021.

Ce PAT devra répondre aux besoins des habitants et aux enjeux majeurs du territoire en matière d'agriculture durable et d'alimentation de qualité.

Qu'est-ce qu'un Projet Alimentaire Territorial (PAT) ?

Le Projet Alimentaire Territorial est un outil créé par la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt du 13 octobre 2014.

À l'échelle du territoire de Chartres métropole, il a pour objectifs de :

  • Maintenir, structurer et consolider les filières locales et l’ancrage territorial de l’alimentation ;
  • Accompagner la relocalisation de l’agriculture et de l’alimentation pour favoriser la consommation de produits issus de circuits courts ;
  • Lutter contre le gaspillage et la précarité alimentaires.

Le PAT agit sur les trois piliers du développement durable :

  • Une économie viable : encourager l’installation de nouveaux agriculteurs, diversifier les productions, développer des outils de transformation adaptés, créer de nouveaux emplois grâce à l’implantation de nouvelles filières sur le territoire.
  • Un accès équitable : démocratiser l’éducation alimentaires, créer des liens, favoriser la réinsertion pour créer des vocations, favoriser l’accès pour tous à une alimentation saine et de qualité, lutter en faveur d’une plus grande justice sociale et du travail en coût global afin de vendre les produits à un prix juste pour tous les acteurs.
  • Un environnement vivable : accompagner l’évolution des pratiques alimentaires, améliorer la qualité de l’eau, lutter contre le gaspillage alimentaire, assurer une meilleure gestion du foncier, augmenter les produits de qualité, les circuits courts, atténuer et adapter les moyens de production au changement climatique, préserver les sols, la biodiversité et les paysages.

La conception du Projet Alimentaire Territorial s’appuie sur l’implication de l’ensemble des acteurs du territoire.

France Relance

Pour preuve de son engagement au sein de cette démarche, Chartres métropole a été retenue dans le cadre de la mesure 13 du Plan France Relance « Investissement dans le cadre des Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) » et a obtenu la labellisation nationale de niveau 1 correspondant aux PAT émergents.

Élaboration du Projet Alimentaire Territorial

La première étape de l’élaboration du Projet alimentaire territorial (PAT) de Chartres métropole a consisté à consulter les habitants et les professionnels locaux durant une première concertation. Durant la deuxième étape, le cabinet Le cabinet Agrosolutions, qui accompagne Chartres métropole dans l’élaboration de son PAT, a réalisé le diagnostic territorial, qui doit permettre de comprendre le fonctionnement du système alimentaire et agricole local, depuis la production jusqu’à la consommation, et aboutir à une synthèse des forces et faiblesses du territoire face à ces enjeux.

D’autres concertations seront mises en place au fur et à mesure de l’avancement du projet sur des thématiques spécifiques, pour aboutir à un plan d’actions concret.

Enquête consommateurs

Entre le 15 juin et le 31 juillet 2021, les consommateurs, les producteurs, les commerçants de l’agglomération ont été invités à répondre à une enquête sur leurs pratiques, leurs besoins et leurs attentes en matière d’alimentation via un questionnaire en ligne. Cette concertation constituait la première étape dans l’élaboration du Projet alimentaire territorial (PAT) de Chartres métropole.

Présentée sous forme de questionnaire, la concertation lancée cet été visait à connaître les habitudes de consommation des habitants et les actions qu’ils souhaitent voir mises en place. Pour les professionnels, les questions étaient orientées sur leurs pratiques actuelles, sur les freins qu’ils rencontrent pour travailler à l’échelle locale et également sur leurs attentes vis-à-vis du PAT.

La concertation s’est étendue du 15 juin au 31 juillet. 377 personnes ont répondu au questionnaire, 346 en tant que consommateurs et 31 professionnels. Deux tiers des répondants sont des femmes. Plus de 85 % des répondants ont entre 18 et 65 ans.

Télécharger les résultats de la concertation (.PDF : 0,8 Mo). (pdf - 850 Ki)

Enjeux identifiés

Dans ce questionnaire, il était demandé aux consommateurs et professionnels trois enjeux à prioriser parmi les six proposés.

Au vu des résultats, l’ensemble des participants s’accorde sur l’importance de développer des filières locales, de soutenir les exploitants agricoles et de préserver l’environnement.

Tous les enjeux seront traités, le but étant de prioriser des actions et de voir où sont les attentes des acteurs du territoire.

De multiples actions ont été proposées par les participants (développer les jardins partagés, proposer aux écoles des visites d’exploitations agricoles, établir un cahier des charges garantissant la transparence à toutes les étapes de la chaîne alimentaire, développer des outils de transformation sur le territoire, communiquer sur les possibilités de consommation locale, développer des épiceries dans les communes rurales, utiliser les espaces verts pour créer des parcs publics potagers, proposer des bons alimentaires à des foyers en situation de précarité pour l’achat de produits locaux, etc.).

Ces dernières seront étudiées et discutées lors d’ateliers thématiques. Les données du questionnaire seront exploitées pour réaliser le diagnostic qui commencera début 2022.

Les initiatives locales pour une alimentation durable

Jardins pédagogiques, Amap, formations, ... Découvrez les initiatives locales en faveur d'une alimentation durable sur l'observatoire Resolis.