22 avril 2019
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications
  • Votre Agglo #84 – Avril 2019

Un métier, des besoins : régleur

Imprimer la page
Partager la page

Second volet de notre série sur les métiers la filière cosmétique. Cap chez GT Logistics, à Nogent-le-Phaye, à la rencontre de Michael Ramier, responsable de production. Il nous parle du métier de régleur, maillon fort de la maintenance et de la productivité des machines.

Second volet de notre série sur les métiers la filière cosmétique. Cap chez GT Logistics, à Nogent-le-Phaye, à la rencontre de Michael Ramier, responsable de production. Il nous parle du métier de régleur, maillon fort de la maintenance et de la productivité des machines.

 


 

Régleur, le maillon fort

 

Votre Agglo : Présentez-nous votre parcours...

Michael Ramier : Avant d’intégrer GT Logistics, j’ai travaillé dans l’automobile au sein de l’entreprise Manuli. J’y suis rentré comme opérateur avant d’effectuer une formation par le biais de l’AFPI pour devenir opérateur polyvalent de production. Cette montée en compétences (pneumatique, hydraulique et une base en électricité) m’a permis de devenir régleur puis chef d’équipe. Riche de cette expérience, j’ai intégré GT Logistics en 2008 en tant que régleur. Je suis aujourd’hui responsable de production.

 

VA : Comment s’est passé le passage entre la fin de vos études et la recherche d’un emploi ?

MR : Il n’y en a pas. Je travaille dur, je suis impliqué et je donne pour l’entreprise. Ce n’est qu’un juste retour des choses. La motivation est un point essentiel pour évoluer mais, surtout, s’épanouir au quotidien. Évidemment, cela ne suffit pas, il est nécessaire de se former régulièrement, chose que j’ai faite en interne en me spécialisant en électricité, mais aussi en robotique, en pneumatique, etc.

 

VA : Décrivez-nous le métier de technicien formulateur...

MR : Au sein de GT Logistics, je règle tous types de machines : cellophaneuse, scotcheuse, machine à rétracter... J’adapte les machines au planning d’ordonnancement, je dépanne, je change les consommables et j’effectue des mises au point. Je participe à l’amélioration continue, au développement des lignes de conditionnement. L’objectif constant est d’améliorer l’efficacité, la production, l’ergonomie pour une meilleure productivité.

 

VA : Quelles sont les compétences requises pour devenir régleur ?

MR : Il faut être logique, curieux, autonome, patient, imaginatif et savoir prendre des initiatives. D’un point de vue technique, il est nécessaire d’avoir des connaissances en réglage mécanique et électrique. La robotique apporte de la valeur ajoutée. Elle est même, dans certains secteurs et pour certaines sociétés, essentielle.

 

VA : Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

MR : Avant tout la polyvalence. Je ne fais jamais la même tâche. Les produits (les parfums, par exemple) changent régulièrement et j’ai la chance de voir avant tout le monde, dès le mois de juin, ce que l’on trouvera sous les sapins à Noël… Il y a également un sentiment de fierté fort de travailler pour des clients prestigieux comme L’Oréal, Puig ou Guerlain.

 

VA : Quelles différences de compétences y a-t-il entre un technicien et un chef de projet ?

JP : Il faut être titulaire d’un Bac+5, avoir des connaissances de gestion de projet, savoir créer tous types de formules, reformuler, avoir des connaissances réglementaires, savoir sélectionner les matières premières et avoir un bon sens relationnel.

 

GT Logistics recrute actuellement

 

  • 4 opérateurs(trices) de production ;
  • 1 régleur : idéalement titulaire d’un BTS, l’entreprise recrute à partir du bac pro. Du sortant de formation jusqu’au senior, tous les profils motivés ayant des connaissances en réglage mécanique, électrique sont les bienvenus. Des connaissances en robotique sont un plus.

 

Pour en savoir plus ou postuler : Mathieu Valadier, responsable d'exploitation : m.valadier@remove-this.gt-logistics.fr.

     

    Et retrouvez les informations en ligne sur le site www.gt-logistics.fr.

     

    Alban Muller France en quelques mots

     

    « Une communauté de compétences uniques et innovantes », c’est en ces termes que Patricia Madelain, fondatrice de l’entreprise en 1994, définit GT Logistics. La société accompagne la performance et l'innovation de l'industrie par des prestations dédiées, comme la logistique de distribution sur plateformes, la logistique industrielle en implant usine, la délégation de production, la logistique de l’urgence, l’intégration de solutions transport. GT Logistics permet à ses clients d’optimiser leurs flux, de réduire leurs temps de cycle et leurs coûts en se recentrant sur leur coeur de métier.

     

    À ses débuts, la société s’appelait Promocaf. Elle a été rachetée par GT en 2006. Elle compte parmi ses principaux clients Puig, Guerlain et L’Oréal. Au sein de cette entreprise de 52 salariés (dont 10 CDD), le management participatif est de mise. La parole est donnée aux salariés quotidiennement pour améliorer le travail. Plus de 60 % d’entre eux sont des actionnaires de l’entreprise. Il s’agit d’une entreprise à taille humaine, au sens figuré comme au sens littéral.