22 août 2019
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications
  • Votre Agglo #86 – Été 2019

Un métier, des besoins : chef de projet, le metteur en scène

Imprimer la page
Partager la page

Quatrième volet de notre série sur les métiers de la filière cosmétique. Cap chez Qualipac, société spécialisée dans les capots de parfums à Nogent-le-Phaye, à la rencontre de Frédéric Jouan, chef de projet innovation, et de Bruno Meunier, chef de projet. Deux parcours singuliers pour une interview croisée.

Quatrième volet de notre série sur les métiers de la filière cosmétique. Cap chez Qualipac, société spécialisée dans les capots de parfums à Nogent-le-Phaye, à la rencontre de Frédéric Jouan, chef de projet innovation, et de Bruno Meunier, chef de projet. Deux parcours singuliers pour une interview croisée.

 


 

Chefs de projet : un même métier, des trajectoires multiples

 

Bruno Meunier et Frédéric Jouan en sont les parfaits exemples. Formation continue, évolution professionnelle, leurs parcours ne sont pas linéaires. Cela fait partie des missions de l'entreprise de mettre en place des actions de formation et de montée en compétences. L'expérience et la motivation font le reste. De dessinateur à chef de projet, ces deux salariés sont le fruit de la mobilité interne, deux exemples loin d'être isolés au sein des TPE/PME dans l'agglomération.

 

Votre Agglo : Avant de nous parler de votre parcours professionnel, pouvez-vous nous décrire le métier de chef de projet ?

Frédéric Jouan : Le chef de projet est l'interface entre le client et l'usine. Il intervient dès la phase de consultation jusqu'à l'industrialisation du produit. Il anime une équipe de sept ou huit personnes issues des autres services de l'entreprise pour mener à bien un projet en respectant les coûts, la qualité et les délais..

 

VA : Quels sont les types de projets que vous menez au sein de chez Qualipac ?

Frédéric Jouan : Les projets sont très divers, des plus simples, comme un changement de couleur, au plus complexe, comme le développement d'une machine. En 2018, c'est ainsi une trentaine de moules et de machines d'assemblages qui a vu le jour.

 

VA : Parlez-nous de vos compétences…

Frédéric Jouan : Elles sont techniques, en lien avec l'activité de l'entreprise : moule, plastique, mécanique générale. Il faut avoir des connaissances solides en injection. Le décor (habillage plastique) est un plus. Elles sont aussi généralistes, comme la gestion de projet, l'animation d'équipe, la communication, les capacités d'analyse et la prise de décision.

 

Bruno Meunier : J'ajoute que nous avons un rôle de conseil client important. Les clients ne connaissant pas nécessairement l'injection plastique, nous devons être force de proposition. Il faut également être logique, pragmatique et autonome.

 

VA : Comment arrive-t-on au poste de chef de projet ?

Bruno Meunier : J'ai commencé mon parcours professionnel avec un DUT génie Mécanique et Productique à Metz. Ce diplôme m'a permis d'enchaîner les expériences à Bonneval chez Sérim, en tant que dessinateur outillage, à Valéo, puis à Trèves (équipementiers automobiles) en tant que projeteur puis pilote d'études. En parallèle de mon activité professionnelle, j'ai entamé avec le CNAM des cours du soir afin d'obtenir un DEST (Diplôme d'études supérieures technologiques) Matériaux. Puis, avec mon congé individuel de formation, j'ai obtenu un DESS Plasturgie. Cette montée en qualification et ces multiples expériences m'ont permis de devenir chef de projet puis responsable de production injection chez Mdia6 à La Ferté-Milon, avant de rentrer chez Qualipac au poste de chef de projet. Poste que j'occupe depuis dix ans maintenant.

 

Frédéric Jouan : Mon parcours en entreprise est plus linéaire que Bruno. J'ai un BTS Plasturgie (en alternance) que j'ai obtenu à Alençon. Après deux premières expériences, je suis entré chez Qualipac, anciennement Lisi Cosmetic, en tant que dessinateur produit. Deux ans après, j'ai exercé comme chef de projet, et ce pendant neuf ans. Et depuis janvier dernier, je suis chef de projet innovation. En recherche perpétuelle de nouvelles solutions, mon rôle consiste à se différencier de la concurrence via le process, le produit ou la matière.

 

VA : Vos parcours professionnels sont-ils une force dans l'exercice de votre métier ?

Bruno Meunier : Le fait d'être parti de la base, à savoir dessiner des moules et des produits, m'aide quotidiennement dans le métier de chef de projet. Les changements d'entreprises que j'ai opérés tout au long de ma carrière, qu'ils soient liés à des choix professionnels ou des choix de vie, ont été des tremplins perpétuels dans l'évolution de ma carrière. Le diplôme de fin d'étude n'est pas une fin, mais la clé d'entrée dans une vie professionnelle ou l'on se forme tout au long de la vie et ou nos compétences évoluent constamment.

 

Qualipac recrute actuellement

  • 1 chef de projet produit
  • 1 technicien de maintenance
  • 1 régleur injection

 

Des apprentis alternants sont également recherchés pour la rentrée de septembre :

  • 1 DUT maintenance
  • 1 Licence pro méthode de conception et de production industrielle
  • 1 BTS conception des produits industriels
  • 1 metteur au point moule (type BTS)
  • 1 BTS maintenance des systèmes

 

Contact : Cécilia Aurousseau Cortat, responsable des Ressources Humaines, cecilia.aurousseau_cortat@remove-this.qualipac.fr 

        Qualipac en quelques mots

         

        L'entreprise fait partie du Groupe Pochet, groupe familial qui fêtera ses 400 ans d'existence en 2023. Initialement spécialiste du flaconnage de luxe, le groupe a élargi ses savoir-faire en acquérant Qualipac (plastique, métal) et Solev (décoration sur verre et plastique). Qualipac possède 7 usines (4 en France, 3 à travers le monde) et un bureau d'ingénierie à New-York. Cela représente près de 2 500 salariés, sur les 4 500 que compte le groupe Pochet dans le monde.

         

        À Nogent-le-Phaye, l'usine Qualipac qui compte 150 salariés est spécialisée dans les capots de parfum (95 %). Ses activités sont l'injection, l'assemblage et le traitement de surface. Au
        sein de ces 3 ateliers, l'entreprise emploie des chefs d'équipe, des régleurs moules, des experts outilleurs moule à injecter, des techniciens de maintenance ou des régleurs.

         

        Plus d'infos : www.groupe-pochet.fr