22 août 2019
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications
  • Votre Agglo #86 – Été 2019

Qu'est-ce que... Chartres Métropole Habitat ?

Imprimer la page
Partager la page

Le 23 mai 2019

Chaque mois, zoom sur une structure satellite de Chartres métropole : ses missions, ses réalisations, ses projets...

Chaque mois, zoom sur une structure satellite de Chartres métropole : ses missions, ses réalisations, ses projets... Ce mois-ci, découvrez Chartres Métropole Habitat !

 


 

Le bailleur social historique de la Ville de Chartres est devenu Chartres Métropole Habitat en 2017. Ce qui lui permet de gérer des logements locatifs, mais aussi de construire des projets immobiliers dans les communes de l’agglomération.

 

Chartres Métropole Habitat est rattaché à Chartres métropole depuis le 1 er janvier 2017. Cet organisme bailleur social compte plus de 6 000 logements en gestion locative. La majorité se situe à Chartres, mais Chartres Métropole Habitat en gère aussi plus de 300 dans d’autres communes de l’agglomération, comme Prunayle-Gillon, Berchères-Saint-Germain, Champhol, Dammarie, Dangers, Fontenay-sur-Eure, Lèves, Luisant, Mainvilliers, Saint-Prest ou encore Sours.

 

En complément de ses missions traditionnelles de bailleur social (propositions de logements aux loyers adaptés aux personnes à revenus modestes, service de proximité aux locataires…) Chartres Métropole Habitat mène des programmes de constructions, pour proposer des logements supplémentaires et diversifiés aux locataires, favorisant ainsi leur parcours résidentiel. C’est le cas à Chartres, mais également dans différentes communes de l’agglomération, avec des projets en cours à Clévilliers, Mignières, Lucé, Jouy et Lèves.

 

« Les élus de ces communes trouvent en l’Office public de l’habitat un partenaire qui propose et supervise des projets immobiliers, qui les gère et qui les entretient, explique Élisabeth Fromont, vice-présidente de Chartres Métropole Habitat. Ces constructions leur permettent de répondre aux besoins de leurs communes : il peut s'agir de familles qui souhaitent rester dans leur village de naissance, ou de personnes âgées qui souhaitent y poursuivre leur vie. Cela apporte une dynamique et crée un turnover favorable à la vie locale, à la vie associative, aux écoles... »

 

Les maires adhèrent

 

À Berchères-Saint-Germain, huit pavillons ont vu le jour en 2018. La commune a opté pour Chartres Métropole Habitat. « Nous avons été associés à chaque étape, donnant par exemple nos préconisations quant à la grandeur des jardins, aux nuances de crépis… détaille le maire, Dominique Blois. Et nous gardons la main sur les attributions des logements. »

 

À Dangers, quatre pavillons locatifs ont été livrés en début d’année. « L’équipe municipale est à l'initiative du projet, mais nous nous sommes appuyés sur les outils et les compétences de l'agglomération et de ses structures satellites, à l’image de Chartres Métropole Habitat. Dans un contexte juridique et administratif de plus en plus complexe, cela facilite la concrétisation des projets » explique le maire Jean-François Morizeau.

 

À Clévilliers, quinze maisons sont en cours de construction. « De nombreux jeunes couples s’intéressent à notre commune. Nous allons pouvoir proposer du logement locatif correspondant à leurs attentes. Ils apportent à notre commune un renouveau et une dynamique avec l’arrivée d’enfants qui fréquenteront notre école », observe Alain Bellamy, maire de Clévilliers.

 

Chartres Métropole Habitat : logements à Clévilliers – Satellite de Chartres métropole

 

Autre exemple à Mignières, où quatorze logements seront livrés en 2020 en plein cœur de village : six logements individuels et huit collectifs. « Ces derniers auront la particularité d’accueillir au rez-de-chaussée « nos aînés », qui resteront ainsi pleinement connectés à notre vie de village », précise Didier Garnier, le maire.

 

Et si vous deveniez propriétaire ?

 

Chartres Métropole Habitat développe une autre compétence dans l’agglomération : la vente immobilière dans le cadre de l’accession sociale à la propriété. Chartres Métropole Habitat mène depuis de longues années une politique active dans la vente de logements sociaux.

 

« Le président Jean-Pierre Gorges a toujours estimé que rester toute sa vie dans le logement social sans devenir propriétaire était une injustice », rappelle Élisabeth Fromont. Lorsqu’elle destine un logement à la vente, Chartres Métropole Habitat le propose tout d’abord prioritairement aux locataires présents dans son parc. Ensuite, si le logement est vacant et qu’aucun locataire ne s’est porté acquéreur, il est alors proposé à des résidents extérieurs, locataires dans l’agglomération chartraine, sous conditions de ressources.

 

L’offre proposée à la vente est constituée essentiellement d’appartements allant du type I au type V. Ils sont situés dans divers quartier de la ville de Chartres et sont proposés au fur et à mesure qu’ils se libèrent. Chartres Métropole Habitat dispose aussi de quelques logements en location-accession. Dix logements neufs (1 type III et 9 types II) entrant dans ce dispositif viennent d’être réceptionnés avenue de la République dans le quartier de Rechèvres en plein renouvellement.

 

Pour tout renseignement et pour prendre connaissance des logements en accession à la propriété, contactez Chartres Métropole Habitat et son service commercial « élimmo » :

Tél. 02 37 25 65 33.

Site : www.chartresmetropolehabitat.com

Facebook : élimmo by Chartres Métropole Habitat


Lieu

Chartres Métropole Habitat