22 mars 2019
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications
  • Votre Agglo #83 – Mars 2019

Le C'CMHB muscle son jeu

Imprimer la page
Partager la page

Club phare du sport collectif dans le département, C’Chartres Métropole Handball (C’CMHB) solidifie ses bases en créant une société sportive qui prendra notamment en charge l’équipe professionnelle et le centre de formation. Avec des objectifs ambitieux. Explications.

Club phare du sport collectif dans le département, C’Chartres Métropole Handball (C’CMHB) solidifie ses bases en créant une société sportive qui prendra notamment en charge l’équipe professionnelle et le centre de formation. Avec des objectifs ambitieux. Explications.

 


 

Le C’CMHB poursuit sa montée en puissance. Vitrine du sport collectif chartrain et eurélien depuis de nombreuses années, le club a connu une progression constante, évoluant même au plus haut niveau, la D1 (aujourd’hui appelée Lidl Starligue), lors de la saison 2015-2016. 50 ans après la création du club CS Mainvilliers Handball, c’est une nouvelle ère que s’apprête à vivre le handball chartrain avec la création d’une société à action simplifiée (SAS). Le principe a été acté fin 2018 pour une création au début de cette année et une prise d’effet à partir du 1er juillet, pour la prochaine saison.

 

« La création de cette société sportive, nous y réfléchissons depuis plusieurs années, explique Philippe Besson, président de l’association Mainvilliers-Chartres handball. Cette évolution structurelle et organisationnelle offre de nombreux avantages. Constituer une société, qui assurera la gestion de l’équipe professionnelle, implique de renforcer la gouvernance, avec l’arrivée de nouvelles personnes, de nouveaux savoir-faire et de nouvelles ambitions. En outre, qui dit société dit actionnaires. Ces actionnaires apportent de l’argent, mais aussi des compétences. Et de la crédibilité : il est plus facile d’attirer de nouveaux partenaires pour une société que pour une structure associative. »

 

Professionnalisation

 

Car pour se développer, le club, aujourd’hui très soutenu par les collectivités locales, à l’image de Chartres métropole qui lui verse chaque année une subvention, doit pouvoir s’appuyer sur le partenariat privé.

 

Un domaine que connaît bien Steeve Baron. Ce chef d’entreprise est co-gérant de la société d’électricité BGE avec Laurent Guilbaud, et fidèle sponsor du club depuis 2011. C’est lui qui a été choisi par le comité directeur pour devenir président de la SAS C’Chartres Métropole Handball. « L’idée, c’est de se projeter sur trois à cinq ans et de définir nos objectifs, détaille Steeve Baron. L’ouverture prochaine du complexe culturel et sportif à la gare va constituer une étape importante et un grand bouleversement. En tant que club résident, nous devons nous donner les moyens nécessaires pour stabiliser le niveau de jeu de l'équipe professionnelle en première division. En jouant chaque année pour une place au milieu de tableau, le club souhaite créer de véritable spectacles sportifs avec des soirées exceptionnelles de la Lidl Starligue contre les grandes écuries européennes telles que le PSG, Nantes et Montpellier. Nous allons monter progressivement une équipe chargée de développer la stratégie marketing et augmenter les recettes privées du club. Pour mieux se préparer, nous allons associer dès maintenant de nouveaux partenaires. »

 

La structure va donc évoluer et se professionnaliser. Un état des lieux de ce qui a déjà été mis en place par l’association et des ressources humaines en place permettra d’organiser la nouvelle structure d’ici le 1er juillet prochain.

 

Des rôles bien définis

 

Mais quid de l’association ? Quelles relations entre la nouvelle société et la structure associative historique ?

 

« Le lien entre la SAS et l’asso reste fort, développe Philippe Besson. Car c’est l’association qui détient le numéro d’enregistrement à la Fédération française de handball ». « C’est notre ticket d’accès aux compétitions organisées par la Ligue nationale et la Fédération », abonde Steeve Baron. L’association est par ailleurs actionnaire de la société. Les rôles sont donc bien répartis. La SAS C’Chartres Métropole Handball gérera l’équipe professionnelle et le centre de formation. Elle préparera également l’arrivée de la nouvelle salle : la jauge de spectateurs passera ainsi de 1 200 actuellement à la Halle Jean Cochet à 3 900 dans le complexe culturel et sportif à la gare. Elle aura aussi pour mission de développer le partenariat privé et faire rayonner la marque C’CMHB, à l’échelle de Chartres métropole dans un premier temps, et de tout le département par la suite.

 

L’association, quant à elle, se concentrera sur la gestion des équipes amateurs et des équipes de jeunes. Elle œuvrera également à accélérer la structuration et le développement du handball à l’échelle de toute l’agglomération, en s’impliquant dans la création de nouveaux clubs.

 

Chartres, solide leader à la mi-saison

 

En mars 2019, les bleus du C’CMHB étaient leader de Proligue, le championnat de France masculin de handball de 2 e division. Après 14 matchs disputés sur 26 en phase régulière, le C’CMHB comptait 25 points pour 12 victoires, 1 nul et 1 défaite. Son dauphin, Nancy, comptait 21 points.

Contact, actus, billetterie : CCMHB, 40 bis, avenue Jean-Mermoz, 28000 Chartres / 02 37 31 20 70 / ccmhb.fr.

Facebook : C’CMHB.

Twitter : @chartresmhb.

Instagram : @ccmhb.

TV : Suivez les matchs à domicile du CCMHB en direct, puis en replay, sur chartres.live.


Lieu

C’Chartres Métropole Handball

> Voir sur la carte