22 août 2019
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications
  • Votre Agglo #86 – Été 2019

Ils créent une BD sur Geneviève de Gaulle – Les gens de l'Agglo

Imprimer la page
Partager la page

Son histoire de résistante est retracée dans une bande dessinée réalisée par Jean-François Vivier et Stephan Agosto, deux habitants de l’agglomération.

Geneviève de Gaulle, une vie de résistances.

 

Nièce de l’ancien président de la République, résistante française et militante des droits humains, Geneviève de Gaulle-Anthonioz a mené de nombreux combats dans sa vie. Son histoire est retracée dans une bande dessinée réalisée par Jean-François Vivier et Stephan Agosto, deux habitants de l’agglomération.

 


 

Après Honoré d’Estiennes d’Orves en 2017 et Tom Morel l’année suivante, Jean-François Vivier dresse le portrait d’une autre figure emblématique de la Résistance, Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

 

Passionné de la Seconde Guerre mondiale, ce Chartrain, directeur d’une maison de retraite, est aussi scénariste de bande dessinée à ses heures perdues. Il aime flâner et déambuler à la librairie l’Esperluète. Un jour, son regard est attiré par les planches exposées de Stéphan Agosto, Lucéen et dessinateur reconnu ayant, lui, une petite préférence pour la Grande Guerre. Un ami en commun les met en contact et après quelques échanges avec les éditions du Rocher, ils décident de narrer la vie de la nièce de l’ancien président de la République. Une femme condamnée à l’action par son patronyme et le courage de sa famille, résistante puis déportée en 1944 en Allemagne. Engagée après la Libération dans la défense de la dignité des êtres humains, elle décède en 2002 à l’âge de 81 ans et entre au Panthéon treize années plus tard, aux côtés de Germaine Tillion, Pierre Brossolette et Jean Zay.

 

Geneviève de Gaulle-Anthonioz, bande dessinée – Chartres métropole

 

La fille de Geneviève de Gaulle-Anthonioz contactée

 

Les deux amis, aidés de Coline Dupuy pour la première partie du scénario, ont dû effectuer de nombreuses recherches documentaires pour être fidèles à l’Histoire. « Dessiner une BD historique me plaît car le contexte est familier même si je ne connaissais pas particulièrement sa vie, admet Stéphan. La principale difficulté était de montrer le visage d’une personne réelle qui évolue au fil du temps. »

 

L’album nous plonge en effet dans la jeunesse de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, entrée dans la Résistance alors qu’elle était encore étudiante. Nous y découvrons plus tard sa vie dans le camp de Ravensbrück, son rôle de présidente de l’antenne française d’ATD Quart Monde, association qui lutte contre la misère, son discours à l’Assemblée nationale en avril 1997 portant sur la loi d’orientation contre la grande pauvreté…

 

Jean-François ajoute : « Nous avons contacté sa fille, Isabelle, lu deux livres écrits par Geneviève de Gaulle-Anthonioz (La traversée de la nuit, Le secret de l’Espérance) ainsi que deux biographies la concernant. C’est un personnage exceptionnel qui a continué de se battre jusqu’à la fin de ses jours. »

 

Passionnés d’histoire et de littérature, Jean-François et Stéphan laissent la porte ouverte à de nouvelles collaborations : dans l’atelier du dessinateur, à Lucé, un livre relatant la vie de Joseph Hackin, archéologue français et résistant, a déjà retenu leur attention…