22 mars 2019
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications
  • Votre Agglo #83 – Mars 2019

Dans vos communes : Morancez et Roinville-sous-Auneau

Imprimer la page
Partager la page

À Morancez, « je préfère manger à la cantine ! »

 

Une belle surprise attend les élèves du groupe scolaire Eugène-Delacroix en cette rentrée des vacances de février : un restaurant scolaire flambant neuf les accueille pour le déjeuner. L’équipement servira également au centre de loisirs.

 

À l’heure où nous bouclions ce numéro, les travaux n’étaient pas tout à fait terminés. Mais on pouvait déjà imaginer les enfants à table se régalant de bons petits plats, dans un restaurant scolaire digne de ce nom. « C’est un changement important pour les enseignants et les élèves, observe Gérard Besnard, maire de Morancez. Les conditions d’accueil sont beaucoup plus confortables qu’auparavant ».

 

Construit en 1979, le groupe scolaire Eugène–Delacroix comptait trois classes de maternelles, cinq classes élémentaires et un restaurant. Au fil des années, le nombre d’élèves a évolué avec l’urbanisation de la commune. Une extension de classe a été réalisée en 2007 pour l’école élémentaire et en 2013, une classe mobile a été ajoutée en maternelle. Dans le même temps, l’école a accueilli les enfants de la commune de Gellainville, dans le cadre d’un syndicat intercommunal à vocation scolaire. « En quarante ans, nous sommes ainsi passés à quatre classes maternelles et sept classes élémentaires. 80 % des élèves (220 enfants) mangeant à la cantine, nous avons décidé de construire un nouveau restaurant scolaire en lieu et place de l’ancienne chapelle », expliquent Gérard Besnard et Michel Préveaux, maire de Gellainville.

 

Architecture moderne, couleurs chatoyantes, système acoustique performant, climatisation, matériels neufs… Rien n’a été laissé au hasard. Au contraire. Un passage protégé permet désormais aux élèves de maternelle d’accéder directement au restaurant sans passer par la case habillage. Les plus petits bénéficient d’un service à table, quand les élèves de l’école élémentaire découvriront le self et l’apprentissage de l’autonomie.

 

Ce restaurant scolaire sera aussi fréquenté par les enfants du centre de loisirs communautaire les mercredis et pendant les vacances scolaires.

 

Le montant de l’investissement s’est élevé à 1,3 million d’euros, avec aides financières de l'État (135 000 €), du Conseil départemental (390 000 €) et de Chartres métropole (90 000 €).

 

Les deux salles de l’ancien restaurant seront réaménagées en une salle de classe maternelle, remplaçant la classe mobile, et en une salle d’activités scolaires. L’espace cuisine sera transformé en salle des maîtres pour l’école maternelle.

 

Dans vos communes : à Morancez, « je préfère manger à la cantine ! » – Chartres métropole

 

À Roinville-sous-Auneau, le comité des fêtes va renaître

 

C’est l’un des nombreux sujets abordés le 1er février dernier à l’occasion de la visite de Jean-Pierre Gorges dans la commune.

 

Dans les villages, l’animation est essentielle. Elle crée du lien entre les habitants, toutes générations confondues. À Roinville-sous-Auneau, le comité des fêtes était en sommeil. Mais cette année, il va se réveiller, sous l’impulsion d’une poignée de bénévoles et avec le soutien, y compris financier, de la mairie. Des animations sont déjà prévues pour le carnaval, le 14 juillet et à l’automne. « Mais pour que cela fonctionne et perdure, il faut que la population se mobilise, soit pour aider à l’organisation, soit pour participer en s’inscrivant aux différents événements », espère le maire Gérard Léon.

 

Le 1er février, accompagné de ses adjoints et conseillers municipaux, il recevait Jean-Pierre Gorges, dans le cadre des visites qu’effectue le président de Chartres métropole dans les communes ayant rejoint l’agglomération le 1er janvier 2018.

 

Le maire de Roiville-sous-Auneau a ainsi pu faire le point sur les dernières réalisations et les projets. « Notre budget est serré. C’est pourquoi nous avons privilégié les travaux de sécurité : réfection de la signalisation, dos d’âne et virage redessiné pour ralentir la vitesse, remplacement des bouches à incendie, travaux sur le toit de l’église… », a énoncé Gérard Léon. Cette année, la mairie prévoit la réfection des trottoirs sur une grande partie du bourg, pour un coût global de 60 000 euros. Une aide financière de Chartres métropole pourra être sollicitée via le dispositif des fonds de concours.

 

Un autre projet tient à cœur aux élus de Roinville : la remise en état et la valorisation de la mare et du lavoir à l’entrée du village. La mare, non entretenue et recouverte de vase, avaient été créée par les anciens en détournant la Voise. Son fond avait été pavé pour permettre d’y laver les chevaux. « J’aimerais pouvoir curer cette mare et rendre cet écrin de verdure à nos habitants, le valoriser, en faire un lieu où l’on se retrouve avec plaisir », a expliqué Gérard Léon. « Nous avons réalisé de belles opérations dans le cadre du Plan vert et de la restauration de la continuité écologique, a noté Jean-Pierre Gorges. Le vice-président de Chartres métropole en charge de ce domaine, Hervé Le Nouvel, pourra vous apporter son expertise. »

 

Quant au lavoir, sa remise en état est en cours de chiffrage. C’est également un projet qui pourrait être accompagné par l’agglomération via le volet « sauvegarde du patrimoine » des fonds de concours de Chartres métropole.

 

Dans vos communes : à Roinville-sous-Auneau, le comité des fêtes va renaître – Chartres métropole

Dans vos communes : à Roinville-sous-Auneau, mare et lavoir – Chartres métropole

 

 


Article tiré du magazine Votre Agglo #82, consultez-le en ligne.