10 mai 2021
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Préparer son entrée aux Grandes Écoles

Imprimer la page
Partager la page

Enseignement supérieur.

Après une présentation des diplômes d’enseignement supérieur accessibles dans l’agglomération le mois dernier, zoom sur les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) dispensées au lycée Marceau.

Le lycée Marceau à Chartres est le seul établissement d’Eure-et-Loir à proposer des classes préparatoires aux grandes écoles, et ce depuis près de 30 ans.

Deux cursus sont ainsi dispensés :

  • la prépa MPSI (Mathématiques, Physique et Sciences de l'Ingénieur) en 1ère année puis MP en 2e année ;
  • la prépa PCSI (Physique, Chimie et Sciences de l'Ingénieur) en 1ère année puis PC en 2e année.

Si ces deux cursus offrent une part belle aux mathématiques et à la physique, le deuxième accorde davantage de place à la chimie et à l'expérimentation.

Ces classes préparatoires donnent accès à plusieurs concours aux grandes écoles (Polytechnique, Écoles Normales Supérieures, Centrale, Mines-Ponts, CCINP, Polytech…) ou permettent l’entrée au sein du groupe INSA (Institut National des Sciences Appliquées) sur dossier. « L'an dernier, un de nos étudiants a intégré l'École Normale Supérieure de Paris-Saclay, un autre l'École Centrale de Marseille, un autre l'École Nationale d'Aviation Civile de Toulouse en qualité d'élève fonctionnaire du corps des Ingénieurs du Contrôle de la Navigation Aérienne de la DGAC et la très grande majorité de nos étudiants une grande école d'ingénieurs », illustre François Calio, professeur de mathématiques au lycée Marceau.

Antoine Buchet, professeur de physique, précise également que « grâce au conventionnement avec l’Université, les étudiants, qui le souhaitent, peuvent aussi réintégrer un cursus universitaire dès la fin de la première année ou à l’issue des deux ans ». La filière est ainsi sécurisée.

Le lycée accueille près de 135 élèves. Jusqu’à l’année dernière, ils étaient issus des filières S. Avec la réforme du bac, les profils des candidats sont plus variés, même s’ils restent scientifiques avant tout.

Les classes préparatoires peuvent souffrir d’une image assez élitiste. Toutefois ce n’est pas la philosophie de l’établissement. Maryline Minet, proviseure adjointe, souligne : « Nous ne retenons pas que les élèves qui ont une moyenne de 18/20. Ce que nous recherchons avant tout, ce sont des candidats qui font preuve de motivation, de curiosité dans tous les domaines et de méthode dans le travail. Nous leur offrons un cadre, un apprentissage de la rigueur, un accompagnement renforcé par les enseignants et une écoute à la moindre difficulté. Qui plus est, il existe une vraie vie de promo au sein de nos classes, de l’entraide entre nos étudiants de 1 ère et 2 è année ».

Le lycée abrite aussi un internat qui accueille jusqu’à 70% des étudiants, permettant ainsi de renforcer cette proximité.

Plus d’informations sur les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles.