20 septembre 2020
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications

iCRAC, une appli pour l'urgence cardiaque

Imprimer la page
Partager la page

Le Dr Grégoire Rangé, cardiologue aux Hôpitaux de Chartres, a créé une application gratuite et sécurisée pour smartphone dédiée à l’urgence cardiaque. Elle offre aux urgentistes et aux cardiologues un gain de temps précieux dans la prise en charge du patient.

Avec un taux de mortalité de 30%, l’infarctus du myocarde est l’une des premières causes de décès en France. « 15 % des victimes succombent avant même d’arriver à l’hôpital », précise le Dr Grégoire Rangé, responsable du laboratoire de cardiologie interventionnelle du centre hospitalier Louis-Pasteur du Coudray et président du CRAC (Club régional des angioplasticiens du Centre).

« L’infarctus est dû à une occlusion d’une des artères du coeur appelées coronaires et le traitement principal ne peut se faire que dans un hôpital équipé d’une salle de coronarographie (Centre hospitalier de Chartres en Eure-et-Loir). Il consiste à déboucher cette coronaire par dilatation avec un ballonnet et à mettre en place un stent pour maintenir l’artère ouverte », développe le Dr Rangé.

 

Chaque minute compte

Chaque minute compte. « Il faudrait que le patient arrive en salle de coronarographie moins de 90 minutes après que l’infarctus ait été diagnostiqué. En réalité, moins de 40 % des patients arrivent avant ce délai », ajoute le cardiologue.

Or, jusqu’à maintenant, alors que tout le monde communique, partage, s’informe, s’échange ses photos en quelques secondes par smartphone et que des milliers d’applications médicales sont téléchargeables, peu d’entre elles existent dans le domaine de la cardiologie interventionnelle et de l’infarctus.

« La prise en charge de l’infarctus nécessite pourtant de pouvoir communiquer rapidement des informations, comme l’électrocardiogramme (ECG), qui permet le diagnostic parfois difficile et nécessite l’avis d’un expert cardiologue », observe le Dr Rangé.

« Dès le diagnostic avéré, il faut définir au mieux le mode de réouverture de l’artère du cœur occluse et organiser au plus vite l’acheminement du patient en salle de coronarographie pour restaurer l’irrigation et arrêter la souffrance du cœur lié à l’infarctus », détaille le spécialiste.

 

Instantanéité et confidentialité

Actuellement, le moyen le plus fréquemment utilisé pour partager un électrocardiogramme entre les urgentistes et les cardiologues afin de confirmer un diagnostic urgent et vital est le fax : lent, archaïque et de résolution très médiocre.

« J’ai donc eu l’idée de développer une application mobile, appelée iCRAC. Cette application gratuite, compatible Android et iOS, est dédiée à l’urgence coronaire. Elle permet d’échanger en instantané et en toute confidentialité des informations médicales entre professionnels de santé. Sur iCRAC, aucune donnée identifiant-patient, ni aucune coordonnée téléphonique des utilisateurs n’est visible. Elle est déclarée à la CNIL, sécurisée et réservée aux soignants prenant en charge la pathologie coronaire », résume-t-il.

 

Développée par une société locale

Opérationnelle depuis fin 2018, cette application compte 400 utilisateurs en France, dont la moitié en région Centre-Val de Loire.

« Elle a été développée avec l’aide d’une société informatique chartraine (V-labs) et au fur et à mesure nous l’avons enrichie de nombreuses autres fonctionnalités. Outre le partage immédiat d’information, elle permet notamment de suivre, en temps réel, par géolocalisation, l’avancée de l’urgentiste et de son patient, de partager en ligne les protocoles médicaux départementaux, régionaux ou nationaux, des rapports annuels d’activité de l’infarctus du myocarde, un annuaire professionnel, un service de petites annonces pour coronarographistes », détaille le Dr Rangé.

Une véritable boîte à outils « électronique » du cardiologue et de l’urgentiste, qui ne demande qu’à faire son entrée dans les services d’urgences et de cardiologie dans toute la France, voire à l’international dans un secondtemps !