10 mai 2021
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Dominique Soulet : « Répondre aux enjeux de santé dans notre agglomération »

Imprimer la page
Partager la page

Contrat Local de Santé.

Le Contrat local de santé (CLS) de Chartres métropole doit permettre de répondre de façon concrète aux enjeux de santé du territoire. Les explications de Dominique Soulet, conseiller communautaire délégué aux relations avec les établissements de santé et pilote du Contrat local de santé.

Votre Agglo : Qu’est-ce qu’un Contrat local de santé ?

Dominique Soulet : Le Contrat local de santé (CLS) est un outil de coordination qui vise à programmer et à appliquer une stratégie locale de santé sur plusieurs années, sur un territoire donné.

VA : Qui porte le Contrat local de santé ?

DS : Le CLS est porté conjointement par l’Agence régionale de santé (ARS) et Chartres métropole. Il associe différents partenaires : Département, Éducation nationale, Caisse primaire d’assurance maladie, Hôpitaux de Chartres, Centre hospitalier Henry-Ey. À travers cet outil, tous s’engagent pour une meilleure coordination des actions de proximité et une plus grande complémentarité des actions de prévention et de promotion de la santé, en cohérence avec le Programme régional de santé.

VA : Quels sont les objectifs du CLS ?

DS : Le CLS fédère l’ensemble des acteurs du territoire (professionnels, élus, population) dans un projet commun au service de la santé des habitants. Il s’inscrit dans une démarche participative.

Cet outil de contractualisation permet d'abord de repérer et de répondre aux enjeux de santé locaux, avec pour objectif global de réduire les inégalités sociales et territoriales. Il permet d’être au plus près des problématiques et des spécificités de notre agglomération en matière de santé.

Un autre objectif de ce contrat est de mettre en réseau l'ensemble des acteurs pour lancer un projet de santé commun prenant en compte les éléments sanitaires, économiques et environnementaux du territoire et de définir un programme d’actions dans les domaines de la promotion de la santé, de la prévention, de l'accompagnement médico-social ou encore de l’accès aux soins.

VA : Comment a été élaboré le CLS ?

DS : Le CLS s’appuie sur un diagnostic de santé quantitatif et qualitatif du territoire réalisé par l’Observatoire régional de santé (ORS) Centre-Val de Loire. Des rencontres thématiques avec les élus, les acteurs locaux, la population, ont également permis de l’alimenter.

Le diagnostic met en évidence la situation démographique, sociale, médico-sociale et sanitaire de l’agglomération et s’attache à mettre en perspective l’état de santé de la population et l’offre de prévention et de soins disponible sur le territoire.

VA : Qu’est-il ressorti de ce diagnostic ?

DS : Il met notamment en exergue un manque de certains professionnels de santé, particulièrement les médecins généralistes et les spécialistes, un vieillissement de la population, l’éloignement de certains publics de l’accès aux soins et une forte problématique de santé mentale.

VA : Partant de ces constats, comment a été élaboré le CLS de Chartres métropole ?

DS : De nombreuses réunions ont eu lieu entre Chartres métropole, l’Agence régionale de santé 28 et les partenaires pour définir et programmer une stratégie locale de santé sur plusieurs années, améliorer la connaissance, la relation et les contacts entre les acteurs qui œuvrent en faveur de la santé sur notre territoire.

Quatre axes se sont ainsi dégagés : « Promotion, prévention et santé-environnement » ; « Offre de soins et accès aux droits » ; « Autonomie pour tous » ; « Information-coordination ». Ces quatre axes se déclinent en 56 fiches actions et des objectifs.

VA : Aujourd’hui, comment fonctionne concrètement le CLS ?

DS : Le CLS est piloté et animé par trois instances :

  • un comité de pilotage qui regroupe l'ensemble des acteurs sur le territoire de Chartres métropole sur les thématiques de la santé ;
  • un comité technique en charge de la mise en œuvre du plan d'actions ;
  • des groupes de travail thématiques constitués en fonction des quatre axes retenus.

Une coordonnatrice territoriale de santé, Loétitia Ronsin, est en charge de la mise en œuvre, du suivi et de l'animation du CLS pour Chartres métropole. Le CLS a été signé le 17 février 2020.

Malheureusement, le confinement et la pandémie que nous connaissons depuis plus d’un an maintenant n’ont pas permis de faire avancer significativement les actions prévues. La coordonnatrice du CLS s’est en effet beaucoup investie dans la mise en place de centres de dépistage et elle est actuellement, à la demande de l'ARS, cheffe du centre de vaccination de Chartres métropole, ce qui ne lui laisse que peu de temps pour travailler sur le CLS.

Mais la mise en place et le fonctionnement du centre de vaccination sont certainement le plus grand enjeu de santé publique du moment !

En savoir plus sur le Contrat local de Santé de Chartres métropole.