29 novembre 2020
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé
Chiffres clés
  • 140 000

    habitants

  • 66

    communes

  • 65 216

    actifs

Publications

Cosmetic Valley : deux événements fédérateurs

Imprimer la page
Partager la page

En proposant deux événements phares, le salon « e-COSMETIC 360 » et les « États généraux de la filière parfumerie-cosmétique », Cosmetic Valley confirme la volonté de poursuivre les mutations de la cosmétique déjà à l’œuvre et d’accélérer de manière collective l’adaptation aux changements liés à la pandémie COVID-19.

e-COSMETIC 360 : le salon format 4.0

COSMETIC 360, le salon international de l’innovation de la filière parfumerie cosmétique qui s’est tenu les 12 et 13 octobre dernier, est devenu e-COSMETIC 360. Ce choix de nouveau format a permis de faire du digital un véritable support pour la dynamique du visitorat international, des courants d’affaires et du soutien à l’export.

Tout en maintenant ce qui a fait l’ADN du salon depuis ses débuts : une plateforme de l’innovation à 360 (tous types d’innovations pour l’ensemble de la filière), une synergie inédite entre innovation, recherche et business, un tremplin pour les start-ups, un carrefour indispensable pour les porteurs de projets innovants issus des quatre coins de la planète.

Les exposants ont pu offrir des vitrines virtuelles de leurs innovations, rendant plus immersives leurs découvertes. IA, webinars, chats, vidéos, e-totems, sur la base d’une plateforme digitale riche et intuitive, ont eu pour but de stimuler et d’augmenter les interactions entre les acteurs situés partout dans le monde.

« La dimension virtuelle du salon e-COSMETIC 360 a pour but d’être un accélérateur d’innovation et de business. Il le sera peut-être d’ailleurs plus que jamais ! Les entreprises, marques, centres d’innovation ont besoin de relance, de partage et d’émulation collective. Le digital est adapté à des parcours hyper-dynamiques et agiles, essentiels pour cette édition 2020 », souligne Franckie Béchereau, directrice du salon.

Les start-up et porteurs de projets innovants ont gagné en notoriété et e-rencontré des partenaires essentiels à leur développement. Les grandes entreprises et marques ont connecté leurs innovations, grâce au service d’open innovation offrant la prise de contact avec les porteurs de projets innovants internationaux.

États généraux de la parfumerie-cosmétique : une filière stratégique pour la France

Les États généraux de la filière parfumerie-cosmétique ont réuni le 15 octobre les dirigeants des entreprises françaises à la Sorbonne à Paris.

Pourquoi ces États généraux ? « Face à cette situation exceptionnelle, il était de notre responsabilité et de notre mission, en tant que Pôle de compétitivité chargé par l’État d’animer notre filière industrielle à l’échelle nationale et dans une dimension européenne, d’agir et de réagir. Nous avons donc entamé un processus de rassemblement, qui ne soit pas seulement de résistance, mais qui organise une véritable relance, en dise les conditions, en montre le chemin. Pour ce faire, nous avons mobilisé nos adhérents, ils sont près d’un millier dans toute la France et dans nos métiers, à 85 % composés de PME, mais aussi de grands groupes, de laboratoires privés ou publics, d’universités, de la formulation à l’expédition, des ingrédients aux présentoirs, alerté nos amis de la FEBEA et de la CNEP, réuni les régions – la majorité – qui nous soutiennent, rameuté nos partenaires de l’ADEME, la BPI, le CNRS, Business France… », explique Marc-Antoine Jamet, président de Cosmetic Valley.

Enjeux de ces États généraux : s’adapter aux évolutions du consommateur, intégrer les enjeux du climat, renforcer le made in France, repenser les chaînes d’approvisionnement, moderniser les outils de production, reconsidérer les façons de travailler…

> Retrouvez les mesures annoncées aux États généraux sur leur site.

> Pour aider utilement les entreprises, Cosmetic Valley lance un appel à candidatures.