26 septembre 2021
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Club d’aéromodélisme de Chartres : la passion des avions

Imprimer la page
Partager la page

Aérodrome.

Le Club d’aéromodélisme de Chartres (CAC) est, pour la deuxième année consécutive, le premier club de France au classement de la Fédération française d’aéromodélisme. Patrick Vallet, son président, transmet sa passion pour les avions aux adhérents depuis des années.

J'ai découvert l’aéromodélisme quand j’avais 8 ans », se rappelle Patrick Vallet, actuel président du Club d’aéromodélisme de Chartres (CAC). « C’est Dominique Maunoury [architecte, peintre officiel de l’air et de l’espace, ndlr], un ami de mon père, qui m’a transmis le virus ! L’aéromodélisme, c’est de l’aviation. Nous sommes soumis à la même réglementation de la Direction générale de l’aviation civile et aux mêmes lois de la physique. C’est un loisir technique ! »

C’est désormais Patrick qui transmet sa passion aux adhérents du club.

Un club innovant

Drone racing, voltige, in-door, vol circulaire… La diversité des disciplines proposées au sein du CAC attire 90 adhérents.

Depuis la grande salle de l’aérodrome, qui sert aussi d’école au club, on peut voir les pistes de l’aérodrome de Chartres.

Sur de grandes tables, des avions sont construits. Certains attendent un circuit électrique, d’autres les dernières touches avant de s’envoler. « En plus des retraités et des adultes, les juniors et les cadets de l’école de formation représentent le quart des effectifs. L’aéromodélisme souffre d’un problème d’image, mais dès que les enfants le découvrent, ils sont curieux : appuyer sur des boutons, utiliser l’imprimante 3D, apprendre à programmer une radiocommande… »

C’est aussi une manière ludique pour les cinq moniteurs d’aborder des notions abordées au collège : mathématiques, physique, électricité…

Drone racing

Le club dispose de deux sites : l’aérodrome de Chartres métropole accueille une piste pour le vol radiocommandé et deux pistes pour le vol circulaire (une en herbe, une en bitume), et le second pôle, à Saint-Germain-la-Gâtine, regroupe un grand terrain et un circuit de drone racing qui a accueilli une compétition le 12 juin dernier.

« En 2015, le club a organisé la première compétition de drone racing au monde. On n’en est pas peu fiers ! On vient de terminer les travaux d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite sur le terrain de Saint-Germainla- Gâtine. Ce terrain est maintenant équipé de toilettes PMR. Nous aimerions aussi créer une équipe handisport de drone racing ».

Drone racing

Retour aux sources

« Quand j’ai rejoint le club, dans ma jeunesse, c’était encore une section de l’aéroclub d’Eure-et-Loir », poursuit Patrick. « Je suis devenu le président de la section quand j’avais une vingtaine d’années. Je faisais de la compétition de vol circulaire et de vol libre ».

Mais à 24 ans, Patrick se découvre une nouvelle passion, la moto, et en fait son métier avec l’ouverture du magasin La motocyclette, à Chartres. Il remporte le Paris-Dakar à deux reprises, dans la catégorie 125 puis dans la catégorie 500.

En 1994, après un accident qui le laisse en fauteuil roulant et une rééducation intense, il entame une nouvelle vie et se remet à l’aviation : « J’ai acheté un avion, adapté les commandes, mais je l’ai vendu : c’est l’aéromodélisme qui me fait vibrer ».

Il redevient président du club de 2002 à 2008, puis à nouveau à partir de 2017. De 2008 à 2016, il bat 3 records du monde : record d’altitude en 2010 et record de distance et de durée en 2016. « J’ai arrêté les records depuis pour me consacrer à la direction du club et de son école d’aéromodélisme. Transmettre aux jeunes ma passion, les voir apprendre, progresser et se faire plaisir, c’est toute ma motivation ! »

Membres du Club d’aéromodélisme de Chartres

Contact

Club d’aéromodélisme de Chartres : www.cachartres.com