23 juin 2021
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Claire Babet, mise en lumière

Imprimer la page
Partager la page

Les gens de l'Agglo.

Claire Babet, vitrailliste - Les gens de l'agglo

Claire Babet, vitrailliste installée à la Bourdinière-Saint-Loup, est la gagnante de la deuxième édition du prix « Madame artisanat » organisé par les Chambres de métiers et de l’artisanat. Une belle reconnaissance pour cette maître verrier d’art passionnée de peinture sur verre.

Claire Babet a reçu en mars dernier le trophée « Madame Artisanat », qui récompense une femme cheffe d’entreprise depuis au moins trois ans au parcours remarquable. Le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat valorise ainsi le parcours des femmes dans l’artisanat, qu’elles soient cheffes d’entreprise artisanale, porteuses d’un projet audacieux ou apprenties.

Prendre du recul sur sa carrière

Dans son atelier de la Bourdinière- Saint-Loup, où la lumière règne en maître, vitraux anciens et contemporains cohabitent. Dans la verrière, une table miroir expose un vitrail en cours de restauration, tandis que l’atelier abrite de grands établis couverts d’outils, de produits et de petits vitraux. « Normalement, notre activité compte entre 80 et 90 % de restauration, mais on a perdu entre 30 et 40 % de commandes depuis 2020 », se désole Claire, qui en profite pour se consacrer à la création. Ce trophée est bienvenu, bien qu’inattendu. « Je ne connaissais pas ce prix. La Chambre de métiers et d’artisanat m’a contactée pour participer. Je ne pensais pas être choisie parmi les 220 dossiers : ça fait du bien ! Ça m’a aidée à faire le tour de ces trente dernières années. »

Restaurations et créations

Claire Babet a participé à des projets prestigieux de restauration (cathédrales de Auch, de Chartres, Notre- Dame de Paris en urgence à la suite de l’incendie...), à des expositions, films et conférences : École de la Légion d’honneur, Salon du patrimoine à Paris, Salon des métiers d’art à Orléans. Elle est jury d’examen, maître d’apprentissage et a contribué à sauver les ateliers Lorin, à Chartres. « L’un de mes premiers souvenirs de maternelle est de peindre. Après le conservatoire de Vitry-sur-Seine et le bac, j’ai intégré l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Art Olivier de Serres. J’y ai découvert le vitrail et l’ambiance de l’atelier. Tout m’intéresse : la composition, la couleur, observer une œuvre qui traverse les siècles, une expression qui anime un personnage… Il y a une satisfaction à maîtriser son métier, intégrer les contraintes et en faire quelque chose qui me ressemble et qui dure longtemps ». Après avoir travaillé pour d’autres verriers, Claire monte son atelier, devient professeur puis reprend l’atelier de Michel Petit, l’un de ses anciens formateurs, avec le fils de ce dernier, avant d’exercer seule.

Devenir cheffe d’entreprise

« J’ai eu entre 3 et 10 salariés selon les chantiers. Il faudra quelques années pour se remettre de cette crise, mais j’en ai vu d’autres ! On ne s’improvise pas cheffe d’entreprise, il faut maîtriser son environnement, de la comptabilité aux appels d’offres ». Lorsqu’elle arrive dans cet atelier, elle est la plus jeune et doit s’imposer comme patronne. « Le métier a évolué, notamment la place des femmes, plus présentes sur les chantiers. M’installer à proximité de Chartres, c’est rejoindre une communauté de verriers, travailler ensemble, se dépanner même si on reste concurrents. C’est un territoire où ce métier est une force et une identité, avec un fort rayonnement ».

Contact

Claire Babet Vitraux
labellisée entreprise du patrimoine vivant, création et restauration de vitraux
17 Ter Rue du Château
28360 La Bourdinière-Saint-Loup

Tél. 02 37 26 39 70

Site : www.claire-babet-vitraux.com


Lieu

Claire Babet Vitraux

> Voir sur la carte