30 juillet 2021
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

C'Chartres Métropole Handball : « Continuer à grandir »

Imprimer la page
Partager la page

Handball.

Le C'CMHB participera à la rentrée à sa 3 e saison consécutive dans l'élite du handball français. Rencontre avec son président, Steeve Baron.

Votre Agglo : Quel regard portez-vous sur cette saison pas comme les autres ?

Steeve Baron : Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a été spéciale… Le plan sanitaire a été complexe et contraignant à appliquer. Chaque joueur a dû effectuer plus d'une soixantaine de tests Covid… Cela a bouleversé le calendrier de manière variable selon les clubs, avec des reports de matchs, de nombreuses coupures assez longues, puis des reprises avec un rythme très intensif : ce n'est pas l'idéal pour pratiquer un sport de très haut niveau, qui exige de la régularité. Sportivement et économiquement, la saison a été faussée.

VA : En terminant à la 11 e place, le C'CMHB a assuré son maintien en première division de handball. Satisfait ?

SB : Oui et non. La fin de saison a été compliquée, avec cinq équipes qui jouaient le maintien. Chacun des derniers matchs a été un âpre combat…

Le maintien est assuré, mais le classement final n'est pas dans mes objectifs de début de saison. Le bilan est mitigé sur le plan comptable au niveau des résultats et des points qu'on a pu perdre lors de certains matchs. Cela fait partie de l'apprentissage et de l'expérience à acquérir. J'estime qu'on a vendangé entre 4 et 6 points, qui nous auraient placés vers la 8e ou 9e place, alors que nous finissons à la 11e. Notre objectif initial, avec le treizième budget de l'élite, était de terminer entre la 8e et la 10e.

Ces points perdus nous aurait permis d'être beaucoup plus tranquilles et d'assurer un meilleur classement, plutôt que le simple maintien.

VA : Parlons de la saison prochaine et faisons une revue d'effectif : qui part, qui arrive ?

SB : Du côté des départs qui étaient planifiés, on a Zacharia N'Diaye et Matej Mikita (fins de contrat), Nikola Jukic (qui n'a pas souhaité prolonger au club), Vasja Furlan (blessé quasiment toute la saison). S'y ajoutent Sonne- Hansen, dont la compagne a connu des difficultés d'intégration, et Denis Vasilev, que sa conjointe n'a pu rejoindre faute de visa délivré par la Russie… Le rapprochement familial constitue d'ailleurs une réelle difficulté pour les joueurs extra-européens, c'est un problème que connaissent mes homologues des autres équipes chartraines. Le départ d'Edgar Dentz, n'était, lui, pas prévu.

Du côté des arrivées, citons le pivot international espagnol Adrian Figueiras (Nantes) ; le gardien international espoir français Julien Meyer (Chambéry) ; l'ailier gauche français Gaël Tribillon (Toulouse), qui a été formé à Chartres ; l'arrière-droit international slovène Matic Groselj (Celje) et l'arrière-gauche international danois Nicolaï Pedersen (Ribe-Esbjerg), qui sont tous deux de vrais tireurs de loin, ce qui nous manquait.

VA : Quel est le programme cet été ?

SB : La reprise est fixée au 25 juillet. L'équipe restera une semaine à Chartres avant de partir en stage de préparation de montagne en Andorre. Elle participera ensuite au Tournoi de Moscou, début août, avec de très grosses écuries : CSKA Moscou, Kielce, Füchse Berlin, Meshkov Brest… Jouer ces équipes, habituées des phases finales de Ligue des Champions, va nous remettre dans le rythme tout de suite !

Le retour à Chartres sera l'occasion de matchs amicaux contre Cesson, le PSG et Ivry. Le coup d'envoi de la saison de première division aura lieu le 11 septembre.

VA : Et les objectifs ?

SB : Continuer à grandir ! Nous avons effectué deux ans d'apprentissage à budget constant. Les objectifs restent les mêmes : se maintenir en s'installant entre la 8 e et la 10 e place au classement pour préparer au mieux notre arrivée dans le nouveau Complexe culturel et sportif de Chartres métropole. Nous poursuivons petit à petit la construction de notre groupe, mélange de joueurs d'expérience et de jeunes espoirs, tout en tirant profit de notre centre de formation, qui est de plus en plus performant et reconnu.

Nous sommes impatients de retrouver nos supporters à la rentrée !