05 mars 2021
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Allonnes, c'est toute une histoire

Imprimer la page
Partager la page

Dans vos communes.

Chaque mois, focus sur une commune de l’agglomération, en suivant l’ordre alphabétique.

Découvrez le patrimoine, l'histoire, la mémoire… d'Allonnes.

L(es) église(s)

Allonnes abrite l’une des plus anciennes églises de la région… sous la déviation routière. C’est aux alentours de l’an 900 qu’est construit au sud du bourg actuel un petit lieu de culte (11,4 mètres de long…), longtemps appelé chapelle Saint-Sulpice, et redécouvert lors de fouilles en 2011. Il était doté d’un couloir en forme de demi-cercle – comme une version miniature de celui réalisé à la cathédrale de Chartres – auquel on descendait par quelques marches et qui permettait de voir des reliques.

La chapelle Saint-Sulpice et son couloir en demi-cercle redécouverts lors de fouilles en 2011 à Allonnes
La chapelle Saint-Sulpice et son couloir en demi-cercle
redécouverts lors de fouilles en 2011.

On attribuait aux reliques (restes de corps des saints) des pouvoirs surnaturels. Les scientifiques qui ont étudié la chapelle Saint‑Sulpice sont persuadés que les petites pièces de monnaie en cuivre (liards) et les épingles qu’on y a jetées étaient des offrandes effectuées par les habitants de la région, espérant notamment y guérir de maladies du sang. Il y a cent ans, on continuait de déposer des aiguilles au pied de la croix qui avait remplacé cette chapelle.

L’église actuelle, consacrée à Saint-Jacques, date du XIIe siècle, même si elle a été depuis largement remaniée. Il reste une fenêtre d’origine – très étroite – typique de l’architecture romane en Beauce. Au sommet du chevet, seuls les plus observateurs remarqueront une tête humaine. Deux autres têtes sont repérables aux extrémités de l’ancien village, eux aussi au sommet de pignons. Captivante énigme : un message, une façon d’éloigner le mauvais sort ?

L'église Saint-Jacques de la commune d'Allonnes
L'église Saint-Jacques.

La borne milliaire

Les automobilistes euréliens savent que la nationale reliant Chartres à Orléans n’emprunte pas un itinéraire direct : elle vise d’abord Allaines, suivant une immense ligne droite avant d’emprunter une direction plus au sud à partir de cette localité.

L’itinéraire suit le tracé d’une voie romaine, établie au Ier siècle, que l’on a déjà identifié à quelques mètres à gauche ou à droite, mais dont les vestiges (ainsi quelques dalles, découvertes lors de travaux de mise hors-gel) sont pour l’essentiel… sous la chaussée actuelle.

Il reste de cette route deux fois millénaire trois bornes en pierre. L’une d’elle, que l’on appelle traditionnellement la pierre de l’Orme, mesure 1,70 mètre de haut. Elle est repérable environ 500 mètres avant Allonnes, en venant de Chartres, sur le côté gauche de la route.

La borne milliaire près d'Allonnes marquant l'ancienne voie romaine établie au Ier siècle
La borne milliaire près d'Allonnes marquant
l'ancienne voie romaine établie au Ier siècle.

La nécropole du Haut Moyen Âge

Les fouilles archéologiques de la déviation d’Allonnes (2009-2012) ont permis de découvrir, légèrement au sud de l’actuel village, un vaste cimetière comptant plus de 3000 tombes. Les plus anciennes datent du VIe siècle ; les plus récentes du VIIIe siècle.

Elles nous renseignent sur la population de cette époque : morphologie, état de santé, milieux sociaux (à cette époque, les défunts sont le plus souvent inhumés avec leurs habits). On y a trouvé des armes caractéristiques (francisque, épée, lance). Les superbes boucles de ceinture damasquinées (comportant des incrustations de filets d’un autre métal), sont datables du VII e siècle et typiques de l’art « barbare », avec leurs motifs torsadés.

Mémoire(s) : Jean Gallet, un athlète de haut niveau

Jean Gallet est né en 1916 à Allonnes, commune dont il a été député-maire. Sociétaire du Vélo Sport Chartrain, il s’impose comme l’un des meilleurs fondeurs de sa génération. Même si on lui doit plusieurs victoires sur 1500 mètres, c’est sur 3000 mètres steeple qu’il brille au stade mythique de Colombes, où il est sacré champion de France en 1941, 1943, 1946 et 1947. Le fabuleux chrono de 1946 (9 min 16 s) n’est malheureusement pas homologué, faute d’une définition exacte de l’intervalle des obstacles jusqu’aux années 1950.

Jean Gallet, un athlète de haut niveau
Jean Gallet.

Tradition festive

Le hasard des archives nous apprend qu’à l’occasion des cérémonies de Saint-Sulpice (fixées au 17 janvier), Allonnes avait invité en 1357 plusieurs ménestrels pour animer en musique les réjouissances du village. Ainsi, les animations festives (buffet campagnard, arbre de Noël…) peuvent se prévaloir de la plus longue histoire documentée de la région.

Mais aussi …

Regardez les anciens murs de moellons de calcaire, au centre du village, et aux beaux jours, pique-niquez près de l’ancienne mare...


> Voir sur la carte