20 septembre 2020
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications

À Sours, « replantons la vie » – Dans vos communes

Imprimer la page
Partager la page

Le pari lancé par un couple de maraîchers.

Maraîchers depuis dix ans, les Mornas se sont lancés en 2019 dans un projet de réintroduction de l'arbre dans leurs cultures. Pour commencer, une haie sera plantée tout autour de celles-ci.

Si vous passez par le marché de la place Billard à Chartres, vous trouverez le stand garni de légumes frais et appétissants d'Aude et Alexandre Mornas. Ce couple de maraîchers est propriétaire de l'exploitation agricole biologique « Aux petits légumes », installée à Sours depuis 2010.

Parents de deux petites filles, les Mornas sont très engagés en matière d'écologie, que ce soit dans leur travail mais aussi au quotidien. « Chez nous, nous pratiquons le zéro déchet ». explique Aude Mornas. Ce mode de vie consiste à réduire considérablement sa production de déchets nocifs pour l'environnement, jusqu'à ce qu'elle devienne inexistante.

Dans le cadre de son activité, le couple prône également ces valeurs et s'intéresse à l'agro-écologie ainsi qu'à la permaculture, qui permettent de travailler dans le respect de l'environnement et des êtres vivants. « Début 2019, nous avons participé à un grand colloque à Paris, les Rencontres internationales de l'agriculture du vivant, raconte Aude. Nous avons pu entendre des spécialistes en la matière venus de multiples pays, ça a été un déclic pour nous. C'est là que nous avons décidé d'agir concrètement. »

 

+ 2° en 2050

Motivé par la situation d'urgence climatique, le couple réfléchit donc à un projet qui aura pour objectif de contribuer à la lutte contre la hausse des températures. « Le changement est déjà écrit avec + 2° prévus en 2050. Cela entraînera de nombreuses sécheresses et pénuries, alertent-ils. Lors de ce colloque, spécialistes et scientifiques ont vanté les atouts de la plantation de haies autour des parcelles agricoles et d'arbres à l'intérieur des parcelles entre les cultures, et son efficacité dans la lutte contre le réchauffement climatique. Alors nous avons décidé d'agir dans nos champs. »

En plus de sa capacité de stockage en CO2, la plantation d'arbres permet de servir un autre objectif : préserver la biodiversité en apportant habitat et nourriture aux différentes espèces.

Pour conduire au mieux ce projet, Aude et Alexandre ont fait appel à un paysagiste-concepteur professionnel, Thomas Courties, installé à Luisant, qui leur apporte son expérience et ses précieux conseils. C'est avec son aide qu'ils ont mis en place la première étape : planter 1 kilomètre de haie champêtre autour de leur parcelle de légumes.

 

« Le projet de tout le monde »

Pour financer en partie la plantation, Aude et Alexandre Mornas, soutenus par Thomas et les associations Nature'L à Luisant et Eure-et-Loir Nature à Morancez, ont lancé une cagnotte en ligne. En quelques semaines, la cause des maraîchers a remporté un vif intérêt et, le 25 novembre, la somme espérée était réunie, et même dépassée. « Ce supplément sera consacré à l'étape suivante de cette aventure : la création d'un verger agroécologique. »

Afin qu'ils participent aussi « physiquement », les contributeurs de la cagnotte ont été conviés samedi 14 décembre à venir planter une partie de la haie pour une « journée de partage » sur l'exploitation. « C'est aussi leur projet, celui de tout le monde, alors c'est normal qu'ils puissent y participer, estime Aude Mornas. Ils seront invités à revenir dans un an pour voir la pousse et encore un an après pour une récolte. »

Ce sont d'ailleurs les participants qui ont pris l'initiative de donner un nom à la haie, baptisée « BIOdiversit'Haie ». Cette aventure est également l'occasion de fédérer les générations. En effet, adultes comme enfants mettent la main à la pâte, y compris les deux filles du couple Mornas. Un moyen aussi de sensibiliser les plus jeunes à l'écologie avec notamment la participation d'une école aux plantations.

Aude et Alexandre prévoient d'intervenir dans les classes pour parler de leur projet.

 

Le projet en chiffres

  • 14 000 € ont été nécessaires pour le projet haie.
  • 9 000 € ont été accordés par l'Agence de l'eau.
  • 2 500 € ont été récoltés grâce à la cagnotte.
  • 2 500 € ont été apportés par Aude et Alexandre Mornas.

Lieu

Aux petits légumes

> Voir sur la carte