27 septembre 2020
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications

À l'assaut du Sahara : 4L Trophy et Rallye des gazelles

Imprimer la page
Partager la page

Martin et Arthur d’un côté, Clémence et Marie-Laure de l’autre. À quelques jours d’intervalle, les deux binômes vont embarquer à bord d’un véhicule direction le Maroc et son désert à l’occasion du 4L Trophy (20 février - 1er mars) et du Rallye des gazelles (13 - 28 mars). Rencontres avant le grand départ.

Ah, le Maroc : les plages de la Méditerranée, les souks traditionnels des villages, les médinas inscrites au patrimoines mondial de l’Unesco… Un décor de carte postale que Martin et Arthur verront peu ou prou, le désert du Sahara faisant exception.

Âgés de 21 et 22 ans, les deux copains participent cette année au 4L Trophy, un raid humanitaire de 6 000 kilomètres qui s’étend de Biarritz à Marrakech. « On entend parler de cette compétition depuis 5 ans et c’est une belle aventure, détaillent ces anciens lycéens chartrains. L’inscription a été finalisée l’été dernier et l’une des premières tâches a été de s’acheter une 4L. »

À l’intérieur, ils y entreposeront notamment des fournitures scolaires et des vêtements de sport destinés à des enfants marocains.

 

Stage d'orientation

Clémence et Marie-Laure, elles, ont loué un pick-up auprès d’un garagiste qui fait partie des mécaniciens du Rallye des Gazelles, une course horspiste réservée aux femmes. Elles apporteront des vêtements chauds pour adolescents. Là aussi, l’idée d’y participer germe depuis plusieurs années.

« Au moins depuis 15 ans, souligne Clémence. C’était retransmis sur M6 et je me disais que ces filles avaient trop de chance. » Cette habitante d’Amilly partagera la route avec sa belle-mère, et toutes les deux ont pris conscience de la difficulté de l’aventure lors du stage d’orientation en décembre dernier à Avignon.

« Nous étions en salle de 7 h à 20 h pour apprendre l’altimétrie, la planimétrie et savoir lire une carte, se souvient Marie-Laure. Durant la compétition, nous seront livrées à nous-mêmes : ce sera juste le soleil, une boussole, un compas, une carte et débrouillez-vous ! Et puis chaque matin, il faut se lever à 5 h pour assister au briefing de 6 h, et enfin partir à 7 h. On va passer par tous les états, avec des crises de rire et de larmes. »

 

Navigation à l'ancienne

Martin et Arthur se sont eux aussi formés durant une journée pour connaître le b.a.-ba de la mécanique. Car si la 4L est en bon état, elle nécessite quelques ajustements : « Il faut remplacer les pièces maîtresses par des neuves, la rehausser un peu et solidifier le plancher à cause des pierres du désert. »

Et pour combler leur manque de connaissances en mécanique, ils peuvent compter sur l’aide de leurs proches, et surtout sur leur motivation.

Un rallye basé sur la navigation à l’ancienne, sans GPS, c’est aussi ce qui attend Clémence et Marie-Laure. Autre spécificité, le Rallye des Gazelles, qui fête ses 30 ans cette année, s’inscrit dans une démarche environnementale et citoyenne : la vitesse n’est pas un critère de classement (les émissions de CO² sont donc limitées) et l’écoconduite est valorisée puisque les équipages doivent rallier plusieurs balises dans l’ordre en parcourant la plus courte distance possible.

« Toutes ces valeurs nous plaisent et nous avons hâte de prouver que nous en sommes capables. Et comme a dit un sponsor, nous allons ramener la coupe à maison ! »

 

Sortir des sentiers battus

Pour les deux équipages, la recherche de sponsors s’est avérée quelque peu difficile. L’argent est encore et toujours le nerf de la guerre, même quand il s’agit d’un raid humanitaire et solidaire.

« On a pris notre bâton de pèlerin et on a fait du porte-à-porte pour expliquer notre aventure », raconte Marie- Laure. « Démarcher des entreprises, faire de la communication, créer une association, tout cela est formateur et enrichissant, relèvent quant à eux les garçons. Et puis nous allons découvrir un nouveau monde et sortir des sentiers battus, ce n’est pas le Maroc touristique … »

 

Pour suivre les aventures d'Arthur et Martin

> Courriel : en4lmarcel@remove-this.gmail.com

> Facebook : @en4lmarcel

> Instagram : @en4lmarcel

 

Pour suivre les aventures de Clémence et Marie-Laure

> Facebook : @gazelleschartraines2020

> Leur pick-up sera exposé :

  • le samedi 22 février à Lèves (au niveau des commerces) ;
  • du 24 février au 6 mars à la galerie Leclerc de Barjouville ;
  • et le samedi 7 mars place Marceau à Chartres.