17 janvier 2019
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Informations pour les communes

Chiffres clés
  • 136217

    habitants (source INSEE)

  • 66

    communes

  • 59352

    actifs

Publications
  • Votre Agglo 80 – Décembre 2018

Un métier, des besoins : Mécanicien poids lourds

Imprimer la page
Partager la page

Le secteur de la mécanique poids lourds est confronté à des difficultés de recrutement. Présent sur quatre sites en région Centre-Val de Loire, SCANIA, un des principaux fournisseurs au monde de solutions de transport (poids lourds, cars et bus pour le transport lourd) n’échappe pas au phénomène.

Sur son site de Nogent-le-Phaye, l’entreprise cherche à recruter deux mécaniciens poids lourds. Une main d’œuvre recherchée aujourd’hui, comme l’explique Manuella Auger, responsable RH au sein du groupe SCANIA.

 

Votre Agglo : Depuis quand avez-vous des difficultés à recruter ces profils de mécaniciens poids lourds, et pourquoi ?

Manuelle Auger : Les difficultés sont importantes et n’ont de cesse de s’accentuer. Nous refusons des chantiers par manque de main d’oeuvre. Les métiers manuels ne sont pas mis en avant depuis des années et nous en payons les conséquences aujourd’hui. Ce métier a pourtant beaucoup évolué.

 

VA : En quoi ?

MA : Les mécaniciens ont dû s’adapter à la technologie des véhicules. Il y a de plus en plus d’informatique embarquée, de connectivité, d’électronique.

 

VA : Comment convaincre les jeunes et les candidats à l’emploi de devenir mécanicien poids lourds ?

MA : Premièrement, c’est un métier d’avenir. Il mêle mécanique, informatique, électronique, des compétences qui parlent aux jeunes d’aujourd’hui. De plus, la montée en compétence est possible. De mécanicien à technicien puis à chef d’équipe, nous pouvons témoigner de nombreux exemples au sein de SCANIA sur ces évolutions.

 

VA : Quels profils recherchez-vous aujourd’hui ?

MA : S’il y avait un idéal, nous rechercherions des personnes ayant une formation spécialisée en maintenance de véhicules industriels, du type CAP ou BAC PRO. Cependant, nous sommes ouverts à tout type de profils : candidats en reconversion, compétences en mécanique automobile, entretien de moto etc. L’important est d’être motivé, d’avoir l’envie d’apprendre.

 

 

Le poste de mécanicien poids lourds, par Luc Brasseur, directeur de la succursale Centre-Val de Loire de SCANIA

 

Des tâches variées : « Le mécanicien poids lourds procède en atelier au montage et à l'entretien courant. Il diagnostique les pannes, effectue les réglages et mises au point, procède aux essais et au montage d'équipements. Il modifie, rénove, adapte, met en conformité des matériels et équipements. Il effectue également des tâches administratives (rapport de réparations, fiches techniques d’intervention etc.). »

 

Un métier attractif : « Le métier de mécanicien poids lourds est un métier de passionné. Tous ceux qui aiment la mécanique (voiture, moto, et tout matériel roulant...) peuvent travailler sur poids lourds. La mécanique y est plus technique. Nous avons des salariés issus de la mécanique automobile qui s’épanouissent chez nous. En plus, avantage non négligeable, les conditions de vie et de salaire sont attractives. »

 

 

Vous voulez postuler, vous êtes intéressés par la mécanique poids lourds ou vous souhaitez plus de renseignements sur ce métier ?

 

Contactez Luc Brasseur à l'adresse : luc.brasseur@remove-this.scania.com

 


Article tiré du Votre Agglo #80, consultez-le en ligne en cliquant ici.