06 octobre 2022
LinkedInFacebookrss

Quand faune et flore s'épanouissent

Biodiversité.

Exemples de faune et flore présents sur le territoire de Chartres métropole

Focus sur l'Observatoire de la biodiversité de Chartres métropole, qui a pour missions de valoriser et préserver le patrimoine faunistique et floristique dans votre agglomération.


L'Observatoire de la biodiversité de Chartres métropole a été créé en 2019.

Il effectue tout au long de l'année des inventaires de la faune et de la flore locales et propose des modes de gestion pour la préservation et la restauration de la biodiversité.

Ses interventions sont principalement effectuées dans le cadre de projets en cours, comme la reconquête de la biodiversité dans la Vallée des Joncs, l'étude de potentialité de remise en eau du Couasnon, ou encore sur l'ensemble des bassins de gestion d'eaux pluviales, qui constituent un environnement propice pour connaître, suivre et comprendre la biodiversité.

Le territoire de Chartres métropole dans son ensemble, tout comme le département d'Eure-et-Loir, possède une grande diversité de milieux naturels, propices à de nombreuses espèces : milieux ouverts, milieux bocagers humides et aquatiques, milieux souterrains, zones urbaines…

Équilibre

Sur le terrain, l'Observatoire de la biodiversité procède principalement à la photo-identification.

« Cette méthode permet de suivre l'ensemble des espèces (faunistiques et floristiques) que l'on rencontre et éventuellement d'observer les différentes marques laissées (traces de pas, restes de repas, coquilles d'œuf, exuvies de libellule…). C'est assez efficace pour connaître rapidement les espèces animales et végétales présentes », expliquent Julie Gambin, responsable du service milieux et exploitation de Chartres métropole, et Alexandre Paulino, chargé de mission. Occasionnellement, des prélèvements (insectes morts, échantillons de plantes) peuvent également être effectués.

La phase suivante consiste à utiliser des clés de déterminations (ouvrages de référence) en suivant un cheminement scientifique pour l'identification de l'espèce quand il s'agit de photos, ou en laboratoire avec tout l'équipement nécessaire (loupe binoculaire au grossissement 40x…) pour les prélèvements.

Le travail mené par l'Observatoire de la biodiversité permet à la fois de connaître et de comprendre au mieux les espèces animales et végétales présentes sur notre territoire, mais aussi de trouver ensuite le meilleur mode de gestion possible pour leur préservation. « Par exemple, on évitera d'entretenir certaines parcelles à une période précise pour que les espèces végétales puissent effectuer leurs cycles de floraison en toute tranquillité et que les graines puissent se disséminer. Il s'agit de rechercher et de respecter un équilibre. »

Quand des espèces dites « remarquables » ou « protégées » sont identifiées, des moyens spécifiques de conservation peuvent être engagés pour les valoriser et favoriser leur présence.

Les principales missions de l'Observatoire de la biodiversité

  • Favoriser la mise en œuvre d'actions de préservations et de restauration pour la biodiversité.
  • Contribuer aux actions opérationnelles en apportant un appui technique dans l'aménagement du territoire.
  • Connaître et valoriser les données sur la biodiversité du territoire et participer à leur diffusion (plateforme régionale du Système d'Information de l'Inventaire du Patrimoine Naturel (SINP) pilotée par la DREAL ; Obs'28 d'Eure-et‑Loir Nature).

Quelques chiffres

  • 700 espèces de papillons recensées
  • 50 espèces de libellules et sauterelles observées
  • 230 espèces d'oiseaux identifiées
  • 830 espèces de plantes comptabilisées