06 octobre 2022
LinkedInFacebookrss

À Berchères-Saint-Germain : l'opération « cœur de village » se poursuit

Dans vos communes.

Hélène Renard et Dominique Blois se tenant devant le commerce multi-services

Un commerce multi-services a ouvert ses portes dans la commune mi-février, comprenant un espace café-bar, quelques mois après l'implantation du cabinet d'infirmière.

Les allées et venues s'enchaînent dans la toute nouvelle épicerie de Berchères-Saint-Germain, à la plus grande joie du maire, Dominique Blois. « Ce projet porté par la mairie répondait à une demande forte de nos habitants », confirme-t-il.

La gestion du commerce a été confiée à Hélène Renard, une résidente du village. Le local de 60 m 2 propose les produits de première nécessité, mais pas seulement. « Sur les 700 références, les clients retrouvent aussi des produits locaux, du bio, mais également un dépôt de pain provenant de la boulangerie de Saint-Prest, un point relais-colis et une rôtisserie le dimanche matin », détaille-t-elle.

Le commerce comprend également un café-bar et une terrasse extérieure, dont l'ouverture est attendue dès la levée des restrictions sanitaires.

« À l'arrière de l'épicerie, nous allons créer un terrain de pétanque et des jeux pour enfants. Le bar et la terrasse permettront d'organiser des soirées à thèmes et des retransmissions télévisées. En complément, nous avons à terme pour projet d'aménager une salle communale en face du commerce. C'est également une demande de nos séniors », détaille Dominique Blois.

Financé en partie par Chartres métropole

Un accès à l'épicerie répondant aux normes PMR (personnes à mobilité réduite) a été réalisé, et plusieurs places de stationnement ont été créées. Un camion à pizzas y fait d'ailleurs halte une fois par semaine, le samedi après-midi.

« L'aménagement du commerce a fait l'objet d'un investissement global de 70 000€ sur deux tranches, en 2020 et 2021, et 10 000€ ont été consacrés au café-bar. Ces deux projets ont été subventionnés par les Fonds de concours de Chartres métropole, qui nous a versé 30% du montant des investissements. »

L'opération « cœur de village » es amenée à se poursuivre avec l'arrivée prochaine d'un kinésithérapeute ou d'un médecin généraliste, quelques mois après l'inauguration du cabinet d'infirmière, dont l'agenda est déjà bien rempli. « Le local est disponible, il sera aménagé en fonction des besoins du nouveau praticien ».