18 août 2017
Facebookrss
Connexion
Connexion
Afficher / masquer l'espace privé

Plan Vert

Imprimer la page
Partager la page

Le schéma directeur du Plan Vert

Chartres métropole a réalisé en 2003 son schéma directeur du Plan Vert à l’échelle des 7 communes urbaines. Dans le cadre de ce document, des espaces naturels ont pu être préservés, des coulées vertes ont été créées.
Entre 2004 et 2011, environ 12 kilomètres de cheminements piétons et cyclables en site protégé ont ainsi été créés, principalement le long de l’Eure. Le site de la prairie de Luisant, classé Natura 2000, a été ouvert au public.

L’agglo évolue, le Plan Vert aussi

En septembre 2012 une nouvelle étude a été lancée afin d’établir un schéma directeur du plan vert à l’échelle des 47 communes. C’est ainsi que le Conseil communautaire a validé le nouveau schéma directeur du plan vert lors de sa séance du 20 janvier 2014. L’objectif est de préserver les espaces naturels du territoire, d’assurer des continuités écologiques dans l’esprit des trames vertes et bleues, de créer un maillage de circulations douces facilitant les déplacements à pied et à vélo. Ce schéma directeur doit être un document majeur du territoire qui s’inscrira dans les plans d’urbanisme de chaque commune.

 

Ce nouveau document a été élaboré en concertation avec les acteurs concernés du territoire, les 47 communes, Le Conseil régional, le Conseil général, le conservatoire des espaces naturels de la région centre, Eure et Loir nature, la chambre d’agriculture, Hommes et territoires.

Les trames vertes et bleues

Le recensement des espaces naturels du territoire (sites Natura 2000, ZNIEFF de 1ère et 2ème génération, espaces boisés classés, rivière, mares…) a permis de tracer les trames vertes et bleues de l’agglomération Chartraine. L’objectif étant de préserver ces espaces naturels et de les relier entre eux par des corridors écologiques. La carte des trames vertes et bleues sera intégrer au SCOT (Schéma de Cohérence Territorial), document d’urbanisme règlementaire qui doit s’imposer à tous les règlements d’urbanisme des communes (PLU, POS, carte communale). Outre la protection des espaces naturels, le plan vert a vocation à développer les corridors écologiques et à préserver ces espaces de toute urbanisation. Le souhait est également de valoriser ces sites et si possible de les rendre accessibles au public. Le plan vert s’inscrit en cohérence avec le SRCE (Schéma Régional de Cohérence Ecologique) et doit être pris en compte par l’ensemble des 47 communes.

Les liaisons douces

Le deuxième objectif du plan vert est de développer le réseau des liaisons douces principalement sur la base des trames vertes et bleues. La coulée verte principale reste l’axe de la vallée de l’Eure mais le souhait est de créer un maillage du territoire permettant le transport doux (marché, vélo, roller). La carte des liaisons douces est une indication des potentialités qui pourront s’inscrire dans le moyen et le long terme.